Fernand Léger. Paysages de banlieue 1945-1955

Musée des Beaux-Arts, Caen

Dates de l'exposition

Du 16 mai au 30 août 2020

Nos missions

Conseil

Relations presse

Discover the press release

Download
Fernand Léger. Paysages de banlieue 1945-1955
Adgp, Paris, 2020

Fernand Léger. Paysages de banlieue 1945-1955

Fernand Léger hérite de l’impressionnisme un thème qui devient récurrent dans son oeuvre à partir de la fin des années 1940 : la représentation des banlieues en cours d’industrialisation. Rentré des États-Unis en 1946 et installé à partir de 1952 à Gif-sur-Yvette, Léger peint dans la dernière décennie de sa carrière la ceinture qui enserre Paris, là où s’implantent les grands établissements industriels qui transforment peu à peu les campagnes en communes-dortoirs prolétariennes. Il adopte alors un style bien éloigné du staccato qui caractérise ses tableaux fortement architecturés des années 1910 - 1920. Dans une composition aérée, le décor rassemble des éléments d’une nature désolée et d’autres rappelant la ville proche, réservoirs à gaz, voies de communication, poteaux télégraphiques, etc. La banlieue peinte par Léger est celle que décrit Cendrars dans La Banlieue de Paris ( publié en 1949), avec ses « sentes mal tracées » et ses « avenues à moitié construites », où les « fermes isolées » côtoient les « sifflements des locomotives ». L’exposition, la première consacrée à Fernand Léger au musée des Beaux-Arts de Caen, rassemblera une vingtaine de peintures, de gouaches et de lithographies de la période 1945 – 1955, rarement montrées.

See the project