L’œil de la Baleine. Carte blanche à Maki Ohkojima

Aquarium de Paris

Dates de l'exposition

Du 5 décembre 2018 au 20 janvier 2018

Nos missions

Relations presse

Découvrez le dossier de presse

Télécharger
L’œil de la Baleine. Carte blanche à Maki Ohkojima
© Maki Ohkojima

L’œil de la Baleine. Carte blanche à Maki Ohkojima Exposition du 2 décembre 2018 au 20 janvier 2019

L’oeil de la Baleine, fresque géante de 300 m², est la réponse de Maki Ohkojima à la carte blanche offerte à l’artiste par l’Aquarium de Paris.
Par cette performance, Maki Ohkojima exprime son engagement dans la préservation des mers et des océans. L’importance de l’eau dans son oeuvre et sa sensibilité écologique font de cette collaboration une évidence pour l’Aquarium de Paris, très actif dans la sensibilisation du public face aux enjeux environnementaux actuels. L’oeil de la Baleine - ce sont trois cétacés géants sur l'immense mur du bassin aux requins - livre les mystères des coraux et leur évolution, ainsi que les dégâts causés par les hommes, la bombe d’Hiroshima, la plastification des océans : tout est retraduit dans un geste artistique surréaliste ou plutôt hyperréaliste.

Une immense fresque murale pour aller au-delà du cadre
© Maki Ohkojima

Une immense fresque murale pour aller au-delà du cadre

Découverte et soutenue par Agnès b, Maki Ohkojima a exposé ses baleines dans le store de la philanthrope et créatrice de mode d'Aoyama à Tokyo. Maki fait aussi partie des six artistes invités par Agnès b à embarquer plusieurs mois sur son voilier Tara dans le cadre de la mission Pacifique – parti de Lorient en 2016, Tara a mis les voiles sur le Pacifique pour deux ans d’études scientifiques des récifs coraliens face au changement climatique, la mission prend fin cette année. 

L’oeil de la Baleine signe également la fin de Japonismes 2018.

Voir le projet